Evaluer ses compétences numériques ou ses compétences TIC

Il faut distinguer les compétences numériques (liées aux usages et à l’évolution de tous les métiers) des compétences TIC (liées aux métiers des Technologies de  l’Information et des Communications  dans leurs dimensions infrastructure, développement, analyse …) .

COMPETENCES NUMERIQUES
Il s’agit des compétences transversales attendues de tous les citoyens, consommateurs, travailleurs concernés par l’évolution numérique

Auto-positionnement : les compétences numériques seront décrites selon la nomenclature (5 volets, 21 compétences) du référentiel européen digcomp, en utilisant l’onglet mon profil du site internet du forem ou l’europass c.v.  (les compétences numériques se trouvent en bas).
Les personnes qui n’ont pas la capacité d’utiliser ce type d’outils en ligne seront considérées comme A0 et bénéficierons d’un accompagnement spécifique (vade mecum) qui pourra débuter par le petit test ‘les bons clics’ et une analyse des causes de l’éloignement.

Proactivité : l’utilisateur pourra utiliser différents modules en fonction du niveau déclaré ou constaté (pmtic , digital learning , moocs openclassrooms) dans le cadre d’une démarche réflexive et pour remédier à certaines faiblesses avant un parcours de formation ou une étape de valorisation de compétences.

Positionnement : ces compétences pourront être vérifiées via différents outils comme pix, tosa, eni et positionnées en regard du référentiel européen digcomp (description sur pix). Elles permettront une démarche réflexive et la valorisation de ces compétences transversales ou transposables ‘tout au long de la vie’.

COMPETENCES TIC
Elles concernent les métiers de l’informatique et des communications

Auto-positionnement : les compétences informatiques seront synthétisées dans le cepis e-Competence benchmark qui proposera le matching avec les différents profils ICT du référentiel européen ecompetences. Les compétences visées correspondent plutôt aux niveaux C1/C2 dans le référentiel européen digcomp.

Proactivité : l’utilisateur pourra utiliser différents modules (digital learning, moocs openclassrooms) dans le cadre d’une démarche réflexive et pour remédier à certaines faiblesses avant un parcours de formation ou une étape de valorisation de compétences.

Positionnement : ces compétences pourront être vérifiées via tosa code ou pix mais également par les épreuves de certifications sectorielles (Microsoft, Cisco, Juniper …).

Une pensée sur “Evaluer ses compétences numériques ou ses compétences TIC

Répondre à miver Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *