un débat ‘robolution’ au parlement européen

europarlTV :  robotiqueIA        wikiwand : robolution  | cobotique

Dès 2017, les eurodéputés ont voulu baliser l’utilisation de  la robotique et de l’intelligence artificielle (IA) en évacuant un ‘revenu universel’ qui pourrait compenser les pertes d’emplois.

Deux ans de travail, des dizaines d’auditions : le Parlement européen a finalement adopté, le 16 février 2017, un rapport d’initiative demandant des règles juridiques et éthiques pour encadrer la robotique et l’ IA.

« C’est la première fois qu’une assemblée se penche d’une manière aussi approfondie sur cette question. Soyons ambitieux : j’espère que nous ferons école ailleurs dans le monde », a espéré la rapporteure, Mady Delvaux.

Objectif : ne pas « laisser le débat aux scientifiques et aux développeurs » et « poser des balises pour l’avenir ».’

Il est ainsi question de règles de protection des protection de la  vie privée et des données (les robots s’invitent dans l’aide à la personne), d’une assurance obligatoire pour les voitures autonomes, de la clarification des règles de responsabilité en cas de dommages causés par des robots et d’une « charte éthique ».

La Commission européenne semblait  très prudente durant les débats. « La technologie est tellement complexe qu’il est difficile à ce stade de déterminer les responsabilités », a fait remarquer le commissaire européen à la recherche, Carlos Moedas. Et de botter en touche : « La Commission ne sous­-estime pas les défis », mais « il faudra encore des analyses avant de légiférer ». <citations de l’Usine digitale>

Autres recommandations européennes

Recommandation relative au parcours de renforcement des compétences des adultes du 16 décembre 2016 et  Recommandation relative aux compétences clés pour l’éducation et la formation tout au long de la vie du 22 mai 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *