Le numérique, il faut le vivre pour le comprendre.

Le forem : chiffres et analyses | baromètres de l’agence du numérique

Nous interprétons (révolution, transition, transformation, ‘évolution numérique des métiers’) et appréhendons le vocabulaire et l’urgence en fonction de nos expériences et de nos perceptions des besoins … mais notre société n’a jamais été confrontée à une évolution aussi globale et rapide.
Il semble nécessaire de tenter une approche systémique (sens et cadre) et pragmatique (temporalité) en évitant d’aborder le numérique de manière trop personnelle (orientation produits sans intégrer les services ou les filières), superficielle (perception d’adoption, modernité), simpliste (technologies/compétitivité, automatisation/réduction des coûts et dérives transport, qualité des produits ou des emplois) ou corporatiste (secteur du numérique).

Ne pas confondre TIC et numérique.
Les applications informatiques évoluent (industrialisation et réutilisation, volume, influence du web et de standards ouverts) et touchent aujourd’hui toutes les activités, tous les métiers et tous les citoyens. Si l’infrastructure, la sécurité et le développement de solutions plus lourdes reste du ressort des informaticiens (TIC), l’évolution des usages (NUMERIQUE) engage les  compétences de tous dans le cadre de l’évolution des métiers (automatisation), des services (expérience client) et des entreprises (compétitivité, mondialisation).

cartographie :

‘Le numérique’
Les évolutions technologiques (électricité, automates, électronique, pc, robots, capteurs, caméras, gps, connectivité et mobilité, intelligence artificielle) permettent d’intégrer plus de paramètres à nos mécanismes de décision.

En intégrant data, intelligence et recherche d’une certaine agilité (smart, modélisation, élégance, innovation) , le numérique peut ainsi changer nos activités et l’organisation du travail (nwow) en servant de manière relative et variable la société et les citoyens (cf. autres révolutions et ‘les marchés du numérique’).

Des approches différentes : SMART, FUN , PHILOSOPHIQUE …
Par son efficacité, sa modernité et la promesse de nouvelles expériences utilisateur (priorité au visuel, à la vidéo, au multimedia et à une certaine forme d’esthétique, possibilité d’accès à de nouvelles formes de communications, de collaborations, de relations et de rapport aux données personnelles ou à l’équilibre vie privée/vie professionnelle ), il suscite un certain engouement chez certains (les transhumanistes ou libertariens ne sont pas rares dans la silicon valley) et une certaine méfiance chez d’autres qui repèrent les dérives ( guerre commerciale, influence des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) et perte d’identité ou d’appréhension du réel).

La majorité des consommateurs semble prendre un certain recul par rapport à certaines solutions proposées par les acteurs du numérique (TV 3D, caméras 360° , réalité mixte,  assistants personnels, montres connectées … ) tout en s’inquiétant assez peu du potentiel de l’intelligence artificielle ou de la marchandisation des données.

Des enjeux importants
Le numérique est un des supports de la mondialisation et d’une nouvelle forme de concurrence exacerbée qui vire à des guerres économiques (Chine-USA, Ukraine-Russie) et dégage des besoins de régulations (taxation des GAFAM, nouvelles formes de replis protectionnistes ou sécuritaires et  évolutions législatives de type GDPR/RGPD).

Il faut probablement prendre un peu de recul et oser des approches philosophiques, historiques et politiques pour situer le phénomène dans le temps.

La robotisation ne semble pas prête de s’arrêter même s’il est probable que l’on vive une étape de cobotique (collaboration homme-robot) et de réflexion éthique sur le remplacement de l’homme par la machine pour la réalisation de certaines activités.

Prospectives
Il est possible d’envisager l’avenir en observant les investissements des grands acteurs du numérique dans l’intelligence artificielle, la réalité mixte, les chatbots, les robots …

rapports d’analyse : Trends 2018 de Gartner

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

 

cybersécurité : un guide pour les PME

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

 

Une pensée sur “Le numérique, il faut le vivre pour le comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *